SAGA MARVEL | CinéMaRadio

SAGA MARVEL | CinéMaRadio

Les Avengers Écoutent Ce Podcast

CinéMaRadio

SAGA MARVEL By Eric Desmet Iron Man, l'incroyable Hulk, Thor, Captain America, Avengers. Si vous avez toujours rêvé d'être un super héros écoutez CinéMaRadio et retrouvez tout l'univers Marvel. Analyses des films, historiques des bandes dessinées, acteurs de la saga, mise en bouche avec les prochains films du monde fictif, Eric Desmet signe la saga Marvel pour notre plus grand plaisir!

Podcast
En cours de lecture

PODCAST CINEMA | Saga Marvel #3 | CRITIQUE DU FILM L’INCROYABLE HULK | CinéMaRadio

5b11026720190b4e70235076.mp3

5b11026720190b4e70235076.mp3

Télécharger Télécharger ( 4,5 Mo )

PODCAST CINEMA | Saga Marvel #3 | CRITIQUE DU FILM L’INCROYABLE HULK | CinéMaRadio.Eric Desmet et CinéMaRadio vous proposent d'écouter l'émission radio sur l'univers Marvel / Avengers.Iron Man, l'incroyable Hulk, Thor, Captain America, Avengers. Si vous avez toujours rêvé d'être un super héros écoutez CinéMaRadio et retrouvez tout l'univers Marvel. Analyses des films, historiques des bandes dessinées, acteurs de la saga, mise en bouche avec les prochains films du monde fictif, Eric Desmet signe la saga Marvel pour notre plus grand plaisir!Nous vous proposons de revivre les films et les séries Marvel avec ce balado cinéma Marvel.Le meilleur des Super Héros dans cette chronique cinéma Saga Marvel.Retrouvez aussi les musiques de films Marvel en écoutant notre radio online CinéMaRadio, la webradio pour écouter les bandes originales des films Marvel / Avengers.

Podcast
En cours de lecture

IRON MAN 1- Podcast Cinéma Saga Marvel #2

5afee8534b0d8af8596faeee.mp3

5afee8534b0d8af8596faeee.mp3

Télécharger Télécharger ( 5,2 Mo )

PODCAST CINEMA : IRON MAN 1.La Saga marvel d'Eric Desmet sur CinéMaRadio vous propose la critique du film Iron Man 1 en podcast.

Podcast
En cours de lecture

#1 L'univers cinématographique Marvel | CinéMaRadio

5ada7bfa63b6b2b82d5bfe38.mp3

5ada7bfa63b6b2b82d5bfe38.mp3

Télécharger Télécharger ( 6,8 Mo )

SAGA MARVEL SUR CinéMaRadio :L’UNIVERS CINEMATOGRAPHIQUE MARVEL.De 1940 à 70, les comics étaient quasiment réservés à un public soit enfantin, soit identifié comme geek. Mais tout changea avec l’arrivée du premier Superman au début des années 80.Ce blockbuster convainquit Hollywood que transposer à l’écran des super héros de bande dessinée pouvait se révéler fort lucratif, vu qu’un très large public, répondit présent.Et la sortie du Batman de Tim Burton, quelques années plus tard, allaient entériner la position de l’éditeur DC Comics sur l’échiquier cinématographique, grâce à son partenariat avec la warner.Ce qui énervait énormément leur concurrent direct, la Marvel, qui s’ils avaient dépassés DC comics depuis fort longtemps dans le domaine de l’édition, étaient fortement à la traine pour les adaptations de leurs personnages, mis à part la série tv Hulk, et une adaptation très cheap de captain America en 1989.Pour favoriser leur arrivée dans la production Hollywoodienne, la société fonde Marvel Studios en 1996. Mais ce nouveau département a besoin d’un studio fort pour l’aider à concrétiser son premier projet.Et c’est grâce au premier X-Men, sorti en 2000, que la Marvel entre dans la cour des grands. Succès consolidé deux ans plus tard avec le triomphe de l’excellent Spiderman.Oui mais voila, pour ces deux licences, Marvel n’est que le co-producteur. Et ce sont la Fox pour les X-Men, et Sony-Columbia pour l’homme araignée, qui ont quasiment les pleins pouvoir afin de gérer ces productions, ainsi que leurs nombreuses suites.Et le président de Marvel studios, Kevin Feige, veut lui tout gérer, et pas se contenter des quelques miettes que lui octroient les studios. Alors comme les droits de X-Men et de Spiderman ne lui appartiennent plus, il a l’idée de porter à l’écran l’œuvre de Stan Lee et Jack Kirby, les Avengers, qu’il possède toujours, et qui regroupe quatre grands super héros : Iron Man, Hulk, Captain America et Thor.Grâce à un partenariat avec la Paramount en 2005, donnant à la Marvel le pouvoir dont elle avait besoin pour faire ce qu’elle souhaitait, Feige a l’idée géniale et ambitieuse d’alterner les aventures des Avengers avec des films indépendants mettant en scène un super-héros du groupe.C’est la création de l’univers cinématographique Marvel, un ambitieux projet avec pour but de produire un ou deux films par an, avec une trame feuilletonnante reliant toutes les aventures entre-elles. Le but étant de reproduire le rythme des publications des comic books papiers, et ce afin de fidéliser le public.Feige décide de diviser cet univers en plusieurs phases. A savoir que chaque phase sera constituée de plusieurs films axés sur chaque avenger, et se conclura sur un film les montrant tous ensembles. Et dans le générique de fin de chaque épisode, une courte séquence fera le lien avec le film suivant.En 2008, deux films sont montrés au public, Iron Man 1 et l’incroyable Hulk, afin de servir de test sur la viabilité commerciale du projet.Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il fut concluant. Marvel studios lança donc officiellement la fabrication industrielle des Avengers, avec l’arrivée officielle du shield, l’agence gouvernementale régulant les agissements des super héros, dans le film Iron Man 2 en 2010.Et c’est la même année que la société de production Disney rachète Marvel, ce qui fait que la compagnie possède maintenant, avec l’achat de Lucasfilm en 2012, le catalogue des œuvres les plus appréciées par le public en général, et les geeks en particulier.Si la phase 1 se termine en 2012, avec l’excellent premier avengers, toujours sous l’égide de la paramount, les films de la phase 2, débutant en 2013 avec Iron Man 3, seront exclusivement labélisés Disney.Et loin d’enterrer le projet de l’UCM, celle-ci la développe et la renforce en apportant à la Marvel des moyens matériels et financiers, qui permirent à la phase 2 d’être beaucoup plus réussie et élaborée.D’abord grâce à l’ajout d’une série télévisée diffusée sur la chaine ABC, Marvel’s Agents of Shields, dont de nombreux éléments scénaristiques sont en rapport avec les événements des films des avengers sortant, en parallèle avec la série.Sans oublier le partenariat avec la plateforme de VOD Netflix, qui produit depuis fin 2015 des séries basées sur quatre héros et héroïnes de la Marvel, et qui formeront eux-aussi un groupe s’appelant The defenders. Pour l’instant deux séries sont déjà sorties, avec les deux premiers super-héros Daredevil et Jessica Jones.Le succès des productions Marvel a également permis d’adjoindre aux 4 aventures des Avengers de la phase 2, deux autres films supplémentaires, que l’on peut définir comme étant des Spin-Of indépendants des autres épisodes. A savoir Les gardiens de la galaxie en 2014, et Ant Man en 2015.Et c’est d’ailleurs sur ce film que se conclut la phase 2 de l’univers cinématographique Marvel, avec également le second avengers, l’ère d’ultron.La phase 3 va officiellement débuter avec la sortie de Captain America, Civil war, l’adaptation d’un arc des comics Marvel, particulièrement apprécié par les fans. Ce film sortira en France le 27 Avril, et aux usa, le 6 Mai 2016.Cette phase se terminera en 2019 et devrait contenir en tout 11 films cette fois-ci, le descriptif des ces longs métrages fera l’objet d’une prochaine chronique.Kevin Feige a déclaré avoir déjà planifié la phase 4, qui commencera en 2020, et avoir déjà concrétisé d’autres phases et d’autres films jusqu’en 2028, vous saurez donc quoi allez voir au ciné pendant une quinzaine d’années.L’idée de feuilleton cinématographique avec des épisodes indépendants, et d’autres de réunion de super héros a fait école. Disney elle-même a réutilisé le concept de sa nouvelle société pour concevoir la saga star wars. Et les autres studios concurrents comme warner, sony et la Fox, utilisent leur propre écurie de héros, afin de grignoter un peu, de la part de marché restante.Bref si la saga Avengers, et l’univers cinématographique Marvel comporte autant de qualités que de défauts, et propose certains films plus faibles que d’autres, c’est certainement le projet trans-média le plus ambitieux de l’histoire du cinéma. Réussissant, avec plus ou moins de réussite, à contenter autant le grand public, que les geeks fans des comics originaux.